Groupement Paroissial de Gazeran

Journée mondiale du Migrant et du Réfugié

La 109ème Journée mondiale du Migrant et du Réfugié du 24 septembre 2023 est une journée pour prier et s’ouvrir aux questions soulevées par les migrations.

Le pape François vient à Marseille pour rencontrer les évêques des rives méditerranéennes, des représentants d’autres Églises et des jeunes de toutes confessions pour échanger sur les défis du pourtour méditerranéen. Après avoir confié ce processus à l’intercession de la Vierge Marie, à la Basilique Notre-Dame-de-la-Garde, et rendu hommage aux migrants morts en mer, il célébrera une grande messe où 60 000 personnes sont attendues, au stade Orange Vélodrome à 16h45.  Nous sommes appelés à prier spécialement ce WE du 23-24 septembre 2023 pour les migrants et les réfugiés.

Tableau d’Arcabas, le « peintre de l’âme »

Prière

Dieu, Père tout-puissant
donne-nous la grâce de nous engager avec ardeur
en faveur de la justice, de la solidarité et de la paix,
afin que soient assurée à tous tes enfants
la liberté de choisir d’émigrer ou de rester.

Donne-nous le courage de dénoncer
toutes les horreurs de notre monde,
de lutter contre toutes les injustices
qui défigure la beauté de tes créatures
et l’harmonie de notre maison commune.

Soutiens-nous avec la force de ton Esprit,
pour que nous puissions manifester ta tendresse
à chaque migrant que tu places sur notre route
et répandre dans les cœurs et dans tous les milieux
la culture de la rencontre et de la protection.

Migrant et réfugié : quelle différence ?

Mgr Jean Rodhain, fondateur du Secours Catholique et de Caritas Internationalis, distinguait en 1959 l’un de l’autre : « L’immigrant a de lui-même décidé de s’expatrier volontairement pour chercher en général un travail. Le réfugié est l’homme qui a dû, à la suite d’une révolution, de guerres intestines, d’un régime politique, d’une catastrophe écologique, de la famine, d’une invasion, quitter brusquement son domicile, en rêvant d’y retourner. Sa motivation n’est pas la même. »

“Libre de choisir entre rester ou migrer” : Pourquoi ce thème  ?

Dans son message pour la Journée du migrant et du réfugié de 2023, le pape François, cite plusieurs exemples bibliques pour expliquer que le fait de quitter son pays n’est pas toujours le résultat d’un choix libre, tout comme de nombreuses migrations qui ont marqué l’histoire du peuple d’Israël. “Migrer devrait toujours être un choix libre, mais en fait, dans de nombreux cas, même aujourd’hui, ce n’est pas le cas.

Des conflits, des catastrophes naturelles ou, plus simplement, l’impossibilité de mener une vie digne et prospère dans leur pays d’origine contraignent des millions de personnes à partir.
En 2003 déjà, saint Jean-Paul II déclarait que “construire les conditions concrètes de la paix, en ce qui concerne les migrants et les réfugiés, signifie s’engager sérieusement à sauvegarder avant tout le droit de ne pas émigrer, c’est-à-dire de vivre en paix et dans la dignité dans sa propre patrie” (Message pour la 90e Journée Mondiale du Migrant et du Réfugié, n. 3)”

“Les persécutions, les guerres, les phénomènes climatiques et la misère sont parmi les causes les plus visibles des migrations forcées contemporaines. Les migrants fuient la pauvreté, la peur, le désespoir.

Pour éliminer ces causes et mettre fin aux migrations forcées, nous avons besoin de l’engagement commun de tous, chacun selon ses responsabilités. Un engagement qui commence par le fait de se demander ce que nous pouvons faire, mais aussi ce que nous devons cesser de faire. Nous devons nous efforcer de mettre fin à la course aux armements, au colonialisme économique, au pillage des ressources des autres, à la dévastation de notre maison commune.”

C’est pour trouver des remèdes au niveau local comme international à ces maux que le pape François appelle l’Église à se mobiliser comme un hôpital de campagne, notamment dans le cadre de la démarche synodale et à l’approche du Jubilé 2025.

Contacter la Pastorale des migrants et réfugiés

La réalité dans notre diocèse : Témoignages

Lectures du jour

  • Première lecture : « Le Christ, vous l’aimez sans l’avoir vu ; en lui, vous mettez votre foi, vous exultez d’une joie inexprimable » (1 P 1, 3-9)
  • Psaume (Ps 110 (111), 1-2, 5-6, 9.10c)
  • Évangile : « Va, vends ce que tu as. Puis viens, suis-moi » (Mc 10, 17-27)

Lire les textes

Saint du jour

Articles récents

Plus d'articles