Nouveau missel dès le début de l’AVENT !

Un petit événement dans l’Eglise en France !

A partir du dimanche 28 novembre, tous les catholiques francophones entendront et useront de nouveaux mots pendant la messe … L’entrée en vigueur de la nouvelle traduction du Missel romain n’apporte pas de grands changements dans la liturgie eucharistique, mais offre « l’occasion d’approfondir notre intelligence de la messe », souligne Mgr Guy de Kerimel, évêque de Grenoble et président de la Commission épiscopale française de liturgie et de pastorale sacramentelle (CELPS).

« La liturgie s’inscrit dans la tradition vivante de l’Eglise, l’Eglise est un corps vivant », dit-il, d’où la volonté de l’Eglise de faire évoluer le langage de sa prière, en ajustant les gestes et les formules, pour permettre la participation de tous. (ref. ALETEIA)
Les modifications principales sont les suivantes :
1/ Lors de la salutation du prêtre, l’accent est mis sur le mot Christ  !

2/ Le rite pénitentiel démarre désormais avec la mention « Frères et sœurs » [reprenant une tadition qui était celle de l’église entre le IXe et le XVIIe siècle]. Et « Nous avons péché » remplace « nous sommes pécheurs », l’accent est donc mis sur l’acte plus que sur la personne (et sur la responsabilité personnelle où je suis impliqué que sur une idée ou un concept). La Vierge Marie sera désormais appelée « bienheureuse Vierge Marie  » [reprenant le latin « beatam Mariam semper Virginem »] …

3/Dans le Gloire à Dieula nouvelle traduction privilégie le pluriel « les péchés » [traduction plus juste de « peccata » dans la cersion originale latine]. De même dans « l’agneau de Dieu », cf. ci-après.

4/ Dans le « Je crois en Dieu » (symbole de Nicée-Constantinople) , désormais le terme « consubstantiel au Père » remplace « de même nature que le Père » [reprenant le latin « consubstantialem Patri »], exprimant par-là l’identité de substance entre le Père et le Fils. Le symbole des Apôtres n’a quant à lui pas été modifié [dans le missel il est indiqué : « au lieu du Symbole de Nicée-Constantinople, surtout aux temps du Carêm et de Pâques, on peut prendre le symbole baptismal de l’église romaine appelé Symbole des Apôtres]. Dans les deux « credo » maintenant, sont indiqués le moment où l’inclination est demandée.

5/ Dans la liturgie eucharistique, le renouvellement des formules de la préparation des dons et de la prière sur les offrandes manifeste que Dieu est à la source de ce que nous lui offrons sous la forme du pain et du vin.

6/ Dans l’Agneau de Dieu, outre le pluriel réitéré des « péchés », l’Agneau de Dieu se clôt désormais par « Heureux les invités au repas des noces de l’Agneau » au lieu de « Heureux les invités au repas du Seigneur » [là encore reprenant plus précisément le latin et le texte biblique de l’Apocalypse : Ap 19,9]. Une invitation à la communion permettant d’exprimer le mystère de l’Alliance avec Dieu.

7/ A noter également : le prêtre peut utiliser plusieurs formules d’envoi des fidèles, une place plus importante est donnée au silence et au chant, ainsi qu’à la gestuelle ;  les fidèles sont invités à s’incliner au fil de certaines phrases (cf. ci-avant « Je crois en Dieu »).

Cette nouvelle traduction invite à « vivre la messe de manière renouvelée, peut-être avec un peu plus d’intensité et d’attention ». 

Une journée de formation vous est proposée le samedi 13 novembre, de 9h à 12h, en l’église de Saint Arnoult.
 Formation proposée le lundi 13 décembreà 20h45, salle sainte Bernadette à  Rambouillet. 

=> Concrètement :
Des feuillets avec la nouvelle traduction seront proposés au début des messes à 50 centimes d’€uros à partir du 1er dimanche de l’Avent.

A voir  aussi :

1/ site dédié spécial nouveau missel de la Conférence des Evêques de France,

2/et aussi cette  vidéo de présentation du Père Auffray 

 3/ nouvelles partitions et tutoriels youtube sur le site du diocèse de Namur 

 4/ La pastorale liturgique et sacramentelle du diocèse de Versailles a aussi élaboré un petit livret téléchargeable pour suivre la Messe

A lire aussi : https://fr.aleteia.org/2021/10/27/pourquoi-editer-une-nouvelle-traduction-du-missel-romain/

Lectures du jour

  • Première lecture : « Sur lui reposera l’esprit du Seigneur » (Is 11, 1-10)
  • Psaume (71 (72), 1-2, 7-8, 12-13, 17)
  • Évangile : « Jésus exulta de joie sous l’action de l’Esprit Saint » (Lc 10, 21-24)

Lire les textes

Saint du jour

Articles récents

Plus d'articles